Le Bar de Gandi

Accueil > General > Le "Comment" après le "Pourquoi", Part II

Le "Comment" après le "Pourquoi", Part II



Mon dieu (petit d, car je ne suis pas sûr que tu me lises), que tout cela semble loin maintenant. 15 mois ont passé depuis le tout début de cette aventure, et pourtant j'ai l'impression que cela remonte à 15 ans ... ca doit être l'effet magique de la dimension "Internet".

Nous sommes donc normalement en fin d'année 2004. D'avance, merci de ne pas vous offusquer d'erreurs de dates ou d'imprecisions dans mon récit, j'ai deux circonstances atténuantes : je suis Niçois, et en plus nous sommes Vendredi.

Je suis seul. En tout cas, après l'impossibilité de monter le projet avec les deux personnes "de la famille", financièrement sympathiques et moralement saines (ou l'inverse, je ne sais plus), tout me semble terriblement difficile : faire la présentation (qui devra inclure le sacrosaint "business plan", la description de l'équipe !, du projet, et surtout préciser mes demandes financières), trouver les personnes à qui la montrer, etc ...

Je sors de mon bureau, j'en parle (un peu) aux personnes de mon équipe proches et de confiance, et tous trouvent au tout début que c'est ... ambitieux. Mais je vois bien le petit sourire sur leur visage, que j'interprète comme un "Putain la Vache!" encourageant ;)

Après 5 années dures physiquement et mentalement, il m'a été utile à ce moment précis de refaire le point sur ma situation professionnelle, pour voir ce que j'étais prêt à faire ou pas (genre 8-23h tous les jours, assumer la stratégie, le produit, la finance, le marketing, management, le reporting, etc ...), et surtout identifier les choses que je savais faire, mais où d'autres seraient un plus.

Rapidement donc, vint la décision de trouver des associés, qui devaient bien sûr partager mes valeurs, mais également être complémentaires, de manière à répartir la charge sur plusieures personnes. Ma femme attendait notre deuxième enfant, et au vu du choc de la première, il était impossible de repartir sur les mêmes bases, si je voulais avoir une vie de famille. Et vous allez rire, mais c'est juste la chose la plus importante pour moi dans ce bas monde ...

Le choix fut rapide, puisque Eirik et Joe rassemblaient tous les critères : honnêtes (nous travaillions ensembles depuis deux ans sur un projet avec Lycos et Moonfruit), travailleurs, intelligents, avec chacun une spécialité marquée mais une capacité de comprendre les autres "univers". Ils étaient en plus Anglais (Gandi a beaucoup de clients en dehors de France), fondateurs et dirigeants d'une société développant un excellent produit dans le cadre d'un projet à long terme ... et pour ne rien gâcher, le feeling passait très bien. Je leur avais d'ailleurs dit que nous monterions un projet d'entreprise ensembles, et vu que la dernière fois où j'avais eu cette sorte "d'évidence" j'ai fini marié, ca partait plutôt pas mal...

La discussion est courte, leur réflexion également : le projet - de construire un groupe alternatif indépendant sur les valeurs et autour de Gandi - les emballe. Nous sommes maintenant trois pour attaquer la prochaine étape, sachant que le temps passe, que la nouvelle de la vente de Gandi se répand assez rapidement dans les "milieux bien informés".

Chacun apporte sa participation au dossier de présentation, un travail d'équipe où nous devons, dès le début, expliquer la spécificité de Gandi (pour ceux qui ne la connaissaient pas), véritable colonne vertébrale de notre projet. De là découle notre prochaine problématique : identifier le moyen de trouver cet argent, celui qui nous manquait pour combler notre budget, tout en respectant cette problématique ...

[A Suivre] ...