Le Bar de Gandi

Accueil > General > Le syndrôme du "Faut pas rester là, Monsieur"

Le syndrôme du "Faut pas rester là, Monsieur"


Ca fait un peu étalage d'états d'âmes à deux balles et cela arrive assez rapidement (tout reste à faire), d'un autre côté ca parlera peut-être à certains d'entre vous, donc ... et puis, comme je suis (encore) le seul à poster sur notre blog, il faut bien publier hein.

Après avoir avoué ma misère de rédacteur, voici celle de mes angoisses : Si je me pose deux secondes, et que je regarde en arrière sur les quelques mois qui ont composé 2005, ca déclenchera automatiquement de multiples sentiments.

Le premier est bien évidemment la joie d'être arrivé à monter ce projet. Devant un bon nombre de concurrents, tous bien plus riches et puissants que nous. D'où une certaine fierté, il faut bien l'avouer. Surtout au vu des chiffres de vente depuis et la fréquentation de ce blog, très loins devant nos estimations les plus optimistes ...

Puis, de manière insidueuse, arrive une espèce de peur irrationnelle : Et si quelqu'un venait, claquait dans ses doigts en me disant de ne pas rester là ?. Que tout cela est une erreur monumentale, qu'ils se sont trompés, et que vraiment ils sont désolés, mais il faut que je rende tout (et en premier mon tablier) ?.

D'après ce que j'ai lu dans quelques interviews, c'est normal, ce n'est pas "sale" d'avoir de telles pensées. Certes. Mais bon.

Et puis le cerveau refonctionne, l'incrédulité laisse place aux projets, au travail, pour que jamais personne ne puisse venir un jour, ce billet entre les mains et un sourire de chacal aux lèvres ... Le plus important pour moi, étant que tout aura été mis en oeuvre pour que cette merveilleuse histoire continue.

Une conclusion s'impose, non calculée : merci à vous tous (clients, collègues, fournisseurs, associés), qui rendez cela possible jour après jour.

Mince, du coup, le prochain billet, je vais angoisser sur le fait d'être trop direct et honnête dans mes propos, par peur de me faire traiter de manipulateur et démagogue ... le temps sera seul juge, CQFD.

Parce que ne vous y trompez pas : On a tous largement conscience de la chance (même provoquée) que l'on a de pouvoir porter un tel projet, une telle utopie. Et on bosse comme des fous pour sortir des projets différents, en réponse à vos besoins, avec la marque Gandi. Pour que vous ayez au moins le choix.

En 2006, vos aurez un nouveau site, un nouveau design (logo?), de nouveaux services et produits, une refonte totale de notre système pour corriger les choses horripilantes qui existent actuellement, des nouveaux soutiens à différents projets (que nous avons déjà amorcé) etc ... mais toujours de manière différente, cohérente avec qui nous sommes.

Et croyez nous, on a hâte de pouvoir en parler, de les défendre, de les parfaire pour que vous les adoptiez à votre tour. Heureusement, la nouvelle équipe qui est en train de se former (dans tous les sens du terme parfois), y travaille.

A bientôt pour du concret, donc ;)