Le Bar de Gandi

Accueil > Incident en cours sur les redirections Web

Incident en cours sur les redirections Web

Par intermitences depuis 15h30, nous subissons des attaques successives de type synflood qui surchargent le service de redirection web avec entre 100 et 1000 fois plus de requetes qu'à la normale.

Nos équipes travaillent actuellement pour contrer l'attaque, mais le service n'est pas disponible plus de 10mins avant que l'attaque ne reparte de plus belle. Je vous tiens au courant dès que possible de l'avancée des choses.

Nous sommes sincèrement désolés de ne pouvoir fournir actuellement le service de qualité que nous vous devons.

Nicolas

[Mise à jour du 13 août 2007, 21h00] : Notre dimensionnement, incluant double redondance, quatre sites, des machines bien supérieures à nos besoins quotidiens etc ... tout est là. Y compris les équipes (tout le monde, y compris votre serviteur censé avoir pris des "vacances") pour aller réparer en plein milieu du mois d'août et les week ends compris, ce qui devrait vous convaincre de notre professionnalisme.

Je suis le premier à regretter que passé un certain stade (et je connais peu de sites qui tiendraient cette charge) nous ne puissions rien faire de plus que serrer les dents et réparer, trouver des parades, détourner le pb etc ... Avec comme résultat que les blogs, le mail, les dns fonctionnent. Reste les redirections sur lesquelles Mikael et Pierrick continuent de travailler dur jusqu'à ce que tout redevienne parfait (et donc normal).

Je rappelle que nous avons une position très tranchée au niveau de la lutte anti spammer, lesquels nous ont déclaré une guerre sans merci, et que ce n'est pas un hasard que nous ayons été attaqués 6 fois cette année. Une petite anecdote ? Lorsque nous avons repris la gestion de SpamHaus, le patron de son ancien bureau d'enregistrement (Tucows) m'a appelé sur mon portable pour me dire que c'était lui qui nous avait recommandé à eux, parce que lui ne voulait plus subir de pareilles attaques ... et qu'il ne voyait que nous pour "prendre ce risque".

Ce que veulent les spammers ? Vous voir partir de chez nous, pour nous contraindre à faire machine arrière. Cette décision est la vôtre, nous ne nous battrons pas sans votre soutien de client. Ce dont je peux vous assurer, c'est que nous avons les compétences, la volonté, l'infrastructure que nous vous devons.

Et que nous ne lâcherons pas comme cela, sans nous battre.

Stephan


[Mise à jour du 14 août 2007, 00h43] : Service revenu à la "normale", bravo aux équipes et merci pour votre patience et compréhension ...