Le Bar de Gandi

Accueil > Gandi > La révolution IPv6 chez Gandi

La révolution IPv6 chez Gandi

Ce n'est, bien évidemment, pas l'affaire d'une journée, et nous avons pour habitude de ne faire les choses que sérieusement. Pour se faire, nous avons prévu un certain nombre d'étapes de développement et de test avant le déploiment global effectif. Mais dans tous les cas, nous espérons avoir l'IPv6 totalement disponible pour tous nos clients d'ici la fin de l'année.


Où en sommes-nous précisément à ce stade ?


Nous avons déjà déployé l'IPv6 au coeur de notre réseau, que je vous rappelle nous gérons totalement, ainsi que dans quelques serveurs d'hébergement utilisés par nos équipes à des fins de tests internes. En général, à ce stade, tout se passe plutôt très bien, même s'il reste pas mal de travail devant nous.

La prochaine étape sera celle d'une phase de beta impliquant un petit nombre de nos clients hébergement sélectionnés et bien évidemment, volontaires. Nous souhaitons limiter le nombre de gentils cobayes pour faire les choses correctement, et nous remercions par avance celles et ceux qui voudront bien nous apporter leur opinion sur les performances, la sécurité, la connectivité et bien toute suggestion utile lors de cette étape. Nous prévoyons de faire débuter cette beta avant la fin Septembre 2009.

La finalité serait de procéder à un déploiement global pour tous nos clients sur l'hébergement et les noms de domaines avant la fin de l'année donc. Les autres services Gandi comme les blogs, l'email et notre propre site web suivraient immédiatement après.


Génial, je veux participer à cette phase de beta avec vous, je fais comment ?


Lorsque nous serons prêts à la lancer, nous vous donnerons un lien sur notre site pour poser votre "candidature" :). Les places seront limitées, comme il ne s'agit que d'une beta, nous espérons que vous le comprendrez. Nous travaillerons étroitement avec les béta-testeurs pour vous délivrer une qualité de service irrépochable, comme d'habitude, et ferons état de notre avancement sur notre site et ce blog. 


Qu'en est-il des enregistrements particuliers ("glue records") en IPv6 ?


Notre système de DNS est déjà compatible avec l'IPv6 AAAA "glue records" pour les serveurs DNS, et vous pouvez les gérer pour vos domaines via notre interface comme vous le faites actuellement en IPv4. La seule limitation à cette étape est que le glue record doit être unique. En d'autres termes, vous ne pouvez pas créer un glue record pour un serveur DNS dont le nom existe déjà et qui a un glue record IPv4 associé.Ceci suppose également que le serveur DNS en IPv6 est externe à Gandi, et que la zone DNS est gérée sur votre propre serveur et pas par notre système (en d'autres termes, le domaine est enregistré chez nous, mais utilise vos propres serveurs DNS). Cette limitation sera bien évidemment supprimée lors du déploiement total.


Qu'est ce que cela signifie pour ceux qui n'utilisent pas IPv6 ?


Il n'y a aucun changement pour les utilisateurs existants qui ne sont pas passés en IPv6. Le déploiement d'IPv6 est une couche supérieure et transparente pour les services existants, vous ne serez donc pas impactés. Vous pourrez par contre choisir de passer sur IPv6 à n'importe quel moment une fois que nous aurons procédé au déploiement global plus tard cette année.


Qu'est exactement IPv6 et en quoi est-ce important ?


IPv6, ou "Internet Protocol, version 6" est la prochaine évolution majeure du protocole internet et va remplacer la version actuelle, appelée donc IPv4 (et non je ne sais pas où est passé la 5). La plupart de ce qui compose aujourd'hui l'internet que l'on connaît utilise IPv4 et a été crée il y a vingt ans. Malheureusement, avec sa croissance exponentielle, le système d'adressage 32-bit géré par IPv4 trouve ses limites et notamment dans le nombre d'adresse IP uniques disponibles qu'il permet de générer. Si rien n'est fait pour faire façce à ces besoins de croissance, nous allons nous retrouver en situation de pénurie et il sera de plus en plus difficile d'attribuer de nouvelles adresses.

IPv6, avec son système d'adressage en 128-bit, est une réponse efficace à ce problème, tout en apportant en plus des améliorations très significatives en termes d'autoconfiguration et de routage aux infrastructures réseaux. Selon les estimations, il est prévu qu'IPv6 remplace totalement IPv4 un jour ou l'autre, avec une période de cohabitation des deux protocoles qui durera au moins quelques années.

Par curiosité, à quoi ressemble une adresse en IPv6 ?

Il s'agit en fait d'une adresse hexadécimale 128-bit, avec des paires d'octets séparées par un signe (":"), et qui comporte souvent un identifiant qui définit la longueur du préfixe, lui-même équivalent au masque de sous-réseau utilisé en IPv4 (netmask) ;). Un exemple : 2001:4b98:1:3e:17:3ca:8:44/120. Il peut y avoir des raccourcis dans l'adresse s'il n'y a que des zéros entre les deux points : 2001:4b98:1::fa:121/48. 


Vous vous y habituerez, mais je vous assure qu'une fois dedans tout cela est très logique ;p