Le Bar de Gandi

Accueil > Internet > Sortie du .XXX

Sortie du .XXX

Pour commencer, qu'est-ce que le .XXX ? Même si son nom est assez explicite, plantons le décor : Le .XXX s'adresse aux professionnels de l'industrie du divertissement pour adultes, c'est à dire principalement la pornographie. L'idée initiale est de regrouper l'essentiel des sites pour adultes sous cette extension, permettant ainsi de filtrer bien plus facilement l'accès à ce type de sites au public non autorisé.

Et cela fait des années que la sortie de cette extension est sujette à discussions (plus de 10 ans, tout de même), et malgré de nombreux reports et blocages politiques, son approbation finale à été déclarée le 18 mars dernier par l'ICANN. La mise à disposition officielle de l'extension n'a pas encore été définie, même si celle-ci devrait avoir lieu d’ici la fin de cette année.
Toutefois, comme la plupart des lancements de nouvelles extensions, il y aura différentes phases de "prévente" et réservation pour le .XXX, et ceci, dés le mois de septembre. Et dans le cas de cette extension, la phase de Sunrise (réservation) est assez particulière. Voici pourquoi :

Il existe tout d'abord trois types de populations qui pourront participer à la phase préliminaire de réservation, au prix unique de 150,00€ HT* (pour Gandi.net) et qui se tiendra en septembre :
  • la population, que nous nommerons de type A, qui est propriétaire de marques répondant aux critères d'adhésion à la communauté XXX (donc, professionnels de l'industrie porno, par exemple),
  • puis la population que nous nommerons de type B, qui est propriétaire de marques ne répondant pas aux critères d'adhésion à cette communauté, mais qui souhaitent protéger leurs marques contre le cybersquatting et/ou l'utilisation de celle-ci en association avec un contenu à caractère pornographique.
  • on pourra également désigner une population de type C, qui s'approche de celle de type A, sauf que celle-ci doit fournir non pas une preuve d'appartenance à une marque mais posséder un site web (dans une extension reconnue par l'IANA) ayant une activité en rapport avec la communauté pornographique et étant en activité depuis au moins le 1er février 2010.
 
Ces populations ne sont définies que pour le cadre de la Sunrise. Sachez qu'une fois l'ouverture générale faite, seuls les professionnels du porno pourront acheter un .XXX, et sans restriction, hormis quelques noms Premium et quelques termes réservés.

Cela signifie donc que si vous vous reconnaissez dans la population B, la plus grande majorité des lecteurs de ce blog tout de même, et que vous possédez une ou plusieurs marques que vous souhaiteriez protéger d'un potentiel cybersquatting, alors la phase de Sunrise de septembre est le seul moment où cela sera possible, avant plusieurs mois, et de toute façon, après l'ouverture générale !

Ceci étant dit, comment se déroule cette Sunrise et en quoi est-elle particulière ?

La principale particularité de cette extension est qu'elle possédera le plus grand nombre de noms réservés et non exploitables. Pourquoi ? Parce que c'est vous, population B qui allez faire de vos marques des noms réservés ! En clair, vous allez payer pour que le nom de domaine en .XXX correspondant à votre marque ne puisse pas être utilisé par des personnes des populations A et C.

Même si cela peut paraitre choquant, le principe n'est pas si farfelu : le but du Registre, hormis faire beaucoup d'argent, est de gérer une extension ne diffusant que du contenu pour adultes. Afin de rendre cette extension crédible dans ce rôle, il devra donc faire en sorte qu'il n'existe pas une myriade de sites commerciaux en .XXX n'ayant aucun rapport avec la communauté concernée. Et tout ceci en laissant la possibilité aux autres enseignes de se protéger.
L'idée est donc de rendre l'appellation protégée inutilisable, pour qui que ce soit.

Ce qui est louable, c'est que le prix demandé ne l'est qu'une seule fois : il ne vous sera demandé aucun renouvellement pour maintenir ce statut de réservé à ce nom.
Les noms de domaine accordés suite à la Sunrise B seront bloqués par le Registre pour une durée minimale de 10 ans (durée du contrat entre le Registre et l'ICANN).
Les noms de domaine n'appartiendront à personne et ne pourront pas être utilisés, ils renverront vers une page indiquant le statut du nom de domaine.

Ce qui l'est beaucoup moins, c'est qu'en cas de demande similaire par un membre de la population A ou C, ceux-ci seront prioritaires...

Je vais prendre un exemple concret afin de clarifier les choses. Imaginez que nous, chez Gandi, nous souhaitions protéger notre marque. Nous sommes clairement dans la population B, et nous ne souhaiterions pas forcément qu'un site en gandi.xxx affiche des images à contenu pornographique, car cela pourrait, d'une certaine façon, nuire à notre image de marque, justement.
Alors, nous suivons le processus de protection en déposant une demande contre la somme forfaitaire et non remboursable, demandée par le registrar choisi. Chez nous, ce sera donc 150,00€ HT*.

Si aucune personne des communautés A ou C ne fait une demande similaire (et justifiée bien sûr) pour "Gandi", alors, le terme sera classé en fin de Sunrise, comme nom réservé et ne sera plus enregistrable pour qui que ce soit.
Nous n'aurons même pas le nom de domaine dans notre interface, car nous n'en serons pas les propriétaires : il appartiendra au Registre qui l'aura rendu non exploitable.
Il est à noter que cet état sera permanent. Si dans 5 ans nous transformons Gandi.net en société de production de films pornographiques, nous ne pourrons pas récupérer la jouissance du nom :)

Maintenant, si pendant la Sunrise, une société spécialisée dans l'édition de revues porno, par exemple (donc de type A), se nommant Gandi, et possédant la marque dans son pays, présentait une demande similaire chez son registrar : alors sa demande serait prioritaire.
Toutefois, le Registre préviendrait le demandeur de type A qu'une demande de type B a également été effectuée et qu'il a la possibilité de retirer sa demande. Si le demandeur de type A ne retire pas sa demande avant la fin de la Sunrise, alors le nom gandi.xxx lui sera attribué, et nous, pauvre type B, ne serons pas remboursés.

Bien sûr, le même cas de figure se produira si c'est une demande de type C qui se présente : par exemple, imaginons que le propriétaire du site web gandi.com diffuse des vidéos de sexe amateur depuis 2008, il sera alors éligible pour une demande qui sera prioritaire, elle aussi sur notre demande de protection.

Enfin, restons dans ce contexte, et imaginons que les 3 demandes aient été déposées. En tant que type B, nous avons déjà été évincés de la course. Mais qu'en est-il de la demande de type A et celle de C ?
Le Registre les contactera alors pour organiser des enchères privées entre eux afin de désigner l'heureux gagnant !

La phase de Sunrise durera 30 jours, et l'arbitrage se fera en toute fin de cette période, afin que toutes les demandes soient traitées en même temps.
S'ensuivra une pause de 14 jours avant le début de la Landrush, qui sera ouverte aux membres de la communauté du divertissement pour adultes, exclusivement.
Enfin, après une nouvelle pause, ce sera l'ouverture générale, mais toujours réservée aux membres de la communauté du X, au prix, cette fois de 60,00€ HT par an.

Le Registre a d'ores et déjà annoncé qu'une nouvelle phase de protection aura lieue, mais n'a communiqué aucune date précise.

Si vous lisez l'anglais et que vous souhaitez plus d'informations à propos du lancement du .XXX, je vous conseille la lecture de ce site.
Enfin, si vous souhaitez faire confiance à Gandi pour la protection de votre marque ou pour l'enregistrement de votre .XXX, c'est par ici

* Ce prix comprend la participation à la Sunrise ainsi que la 1ère année d'enregistrement pour les candidatures de types A et C

- Mise à jour (2)-

Quelques nouveaux éléments nous sont parvenus via le Registre (ICM) : Pour commencer, un calendrier avec des vraies dates dans les cases. Et donc, une nouvelle modification des dates "définitives" de la première mise à jour. Le nombre de pré-inscription en Sunrise dépasserait les 900 000 d'après le Registre et celui-ci a donc étendu la période de Sunrise :
La Sunrise débuterait donc le 7 septembre et se terminerait le 28 octobre 2011. Le Registre se donnerait ensuite quelques jours (10 jours) pour étudier les demandes et réaliser des enchères privées, puis commencerait la phase de Landrush, le 8 novembre, jusqu'au 25 novembre. Après une nouvelle pause de 10 jours, l'ouverture générale débuterait le 6 décembre 2011. Toutefois, ICM nous prévient aimablement que ces dates sont susceptibles d'être changées :)

Ensuite, le Registre nous demande de nouveaux éléments afin de pouvoir étudier plus facilement la légitimité. Sachez que ces éléments devront être renseignés avant la fermeture de la Sunrise. Gandi ne soumettra aucune demande incomplète au Registre. Actuellement, les informations que vous avez fournies sont :
  • Le type de Sunrise à laquelle vous participez (requis pour tous)
  • Le nom de la marque (requis pour les Sunrises de type A et B)
  • Le nom de domaine distribuant un contenu pour adultes (requis pour les Sunrises de type C)

Voici désormais les éléments supplémentaires requis :
  • Le nº d'enregistrement de la marque (requis pour A et B)
  • Le pays d'enregistrement de la marque (requis pour A et B)
  • La date de dépôt de la marque (requis pour A et B)
  • La date d'enregistrement de la marque ou du nom de domaine (requis pour tous)
  • Le nº de la classe dans laquelle la marque a été enregistrée (requis pour A et B)
  • La catégorie (propriétaire, copropriétaire ou licencié) de droit que vous avez sur la marque (requis pour A et B)

De la même façon que les dates, nous sommes prévenus que ces informations ne sont pas exhaustives et qu'il est possible que le Registre nous demande d'autres informations d'identification pour les candidatures déposées chez Gandi. Dans ce cas, nous devrons vous contacter directement pour vous demander ces infos...