Le Bar de Gandi

Accueil > General > Nom de domaine en .FR : déblocage des mots réservés

Nom de domaine en .FR : déblocage des mots réservés


Déblocage des mots réservés (et interdit)

Le premier impact de cette nouvelle loi est le déblocage dès le 1er juillet (à midi, heure française) de l'ensemble des mots réservés et interdits. Ce sont plus de 30 000 noms qui vont être débloqués, la liste non exhaustive est disponible ici.

Comment l'attribution va-t-elle se passer ? La loi définit que les demandeurs devront avoir un intérêt légitime et ne pas être de mauvaise foi, le décret d'application de demain devra définir plus précisément les limites de ces termes. L'Afnic reste vague pour le moment mais confirme qu'il y aura un formulaire à remplir pour obtenir le nom.
L'intérêt légitime pourra correspondre à une marque, à un nom de société, à un nom patronymique mais aussi à des intérêts plus personnels. Différentes catégories de noms bloqués vont être disponibles :
- les noms de communes
Nous avions publié un article en août 2010 indiquant que 74% des communes n'avaient toujours pas protégé leur nom ainsi qu'une procédure détaillée sur comment le faire. Selon les estimations, elles sont encore plus de 70% à ne pas l'avoir fait ! Maire et responsable municipaux, il vous reste donc encore une dizaine de jours pour le faire. A partir du premier juillet, je pense que vos concitoyens qui voudront faire un blog sur votre ville auront un intérêt légitime à obtenir le nom de domaine.

- des prénoms et des patronymes connus...
Ça rejoint le précédent paragraphe, beaucoup de ville ont des noms qui sont aussi des prénoms ou des des patronymes connus. Les alan, alix, alex ou encore germaine si souvent demandés chez nous seront disponibles. Si c'est votre prénom, vous aurez un intérêt légitime. Les Chirac, Castelbajac et nombreux Lavoine pourront eux aussi venir demander l'attribution du domaine correspondant à leur nom de famille.

- des mots communs.
De nombreux mots commun étaient bloqués et ils vont attirer la convoitise: job.fr, bar.fr, louer.fr, piano.fr...

Nous éditerons cette partie quand le décret d'application sera disponible. Pour ceux qui souhaitent essayer d'obtenir un domaine le 1er juillet, vous pouvez déjà passer commande sur notre interface. Nous rembourserons toutes les commandes échouées.

Ouverture à l'Europe de l'espace de nommage avant 2012

Les noms de domaine en .FR sont, jusqu'à probablement début décembre, réservés aux personnes physiques française et personnes morales enregistrées en France. Les .RE sont eux réservés aux personnes morales ayant leur siège dans l'Ile de la Réunion...Le décret uniformise tout l'espace de nommage français.

Les noms de domaine en .FR, .RE, .MQ, .GP, .WF, .... seront donc disponible à l'ensemble des personnes morales immatriculées dans l'Union Européenne et des personnes physiques ayant une nationalité issue d'un des 27 pays européens.

Une nouvelle procédure de résolution des litiges

Fini le Prédec ou la procédure de litige auprès de l'OMPI, une nouvelle procédure, qui devra être plus transparente, sera mise en place dans le courant de l'été. D'ici là, il n'y a plus de procédure en place autre que d'avoir recours à une procédure judiciaire.

Update : Procédure

Comme de nombreuses questions portent sur la procédure d'enregistrement, et que nous récupérons des informations via l'AFNIC au fur et à mesure, voici une mise à jour sur la façon d'opérer. Tout d'abord, il vous faut acheter votre nom de domaine réservé comme n'importe quel nom de domaine. La différence est que si celui-ci est réservé, il passera en erreur dans le suivi de vos commandes en cours. Le message d'erreur affiché pour un nom de domaine en .FR réservé est : "2306 : Parameter value policy error (Reserved name - unlock code needed - contact our customer care team)".

Si c'est votre cas, vous devrez créer une note associée au nom de domaine dans laquelle vous entrerez la raison de votre légitimité sur ce nom de domaine réserve.

Comment faire pour créer une note ?
C'est vraiment très simple : lorsque vous êtes sur votre interface de suivi de commande, cliquez tout simplement sur l'icône en forme de post-it gris près du nom de domaine :



Entrez ensuite le titre de votre note :".FR réservé" puis dans le champ message, mettez une explication relativement concise sur la raison de votre légitimité pour ce nom de domaine :



Ce n'est pas l'équipe Gandi qui jugera de la légitimité et de la bonne foi de votre demande : notre rôle se bornera à entrer ces informations sur l'interface de l'AFNIC le jour J. Le Registre, lui, se donne un délai de 15 jours pour contacter les titulaires provisoires afin d'obtenir de potentielles preuves de la légitimité énoncée.

Toutefois, sachez que Gandi présentera uniquement les demandes ayant une note renseignée et explicite. Ces demandes seront présentées dans l'ordre d'arrivée chez Gandi (date d'achat, pas date de création de la note).

Il va sans dire que nous vous conseillons grandement de n'effectuer que des demandes justifiées que vous êtes apte à prouver.
Pour information, toutes les demandes échouées seront remboursées.

Note aux revendeurs : Il est impératif que le nom de domaine ai pour propriétaire la personne pouvant se prévaloir de la justification.
Note aux "domainers" : toute transmission volontaire d’un nom de domaine soumis à examen doit être autorisée au préalable par l’AFNIC, alors ne vous précipitez pas sur les noms de domaine dans l'espoir de le revendre plus cher à n'importe qui ;)

- Mise à jour du 3 août -

Le décret tant attendu est paru dans le Journal Officiel, concrétisant ainsi les demandes d'acquisitions des noms de domaines réservés en .FR

Toutefois, ne nous emballons pas (encore). Cette sortie tardive du décret nous place en plein congés annuels de beaucoup de personnes, et du coup, l'AFNIC a décidé de commencer à communiquer ses réponses à partir du lundi 29 août seulement.

Pourquoi ? Parce que chaque demandeur contacté afin de fournir les éventuelles pièces justificatives devra fournir celles-ci dans un délai de 15 jours après la prise de contact. Il serait donc malvenu de faire une telle demande à un postulant étant en congés :)

Pour lire la communication officielle de l'AFNIC, c'est par ici.